Index Accueil Lexique Recherche avancée Diaporamas Bibliographie Liens Contact fr-fr en-uk Connexion
Joueur de vièle et joueur de tambour

loginPour visualiser les images en taille réelle, veuillez vous identifier

Photo de Joueur de vièle et joueur de tambour
Photo de Joueur de vièle et joueur de tambour

Copyright - F. Billiet et E. C. Block - Tous droits réservés


Citer cette fiche Quote
Fiche n°756 - Joueur de vièle et joueur de tambourMusicastallis - url: http://www.pm.paris4.sorbonne.fr/musicastallis - Iconographie musicale dans les stalles médiévales - F. Billiet, tous droits reservés, Université de Paris Sorbonne (Paris IV). Consultée le 20-01-22. InfoLiens rapides
Voir toutes les fiches ayant le critère
14e siècle
Allemagne
Thuringe
Duo
vièle
Joueur d'instrument

Fiche n°756

Localisation : Domkirsche Beata Mariae Virginis - Erfurt, Thuringe (Allemagne)
Voir toutes les fiches du lieu : Domkirsche Beata Mariae Virginis - Erfurt

Date : 1370
Type de support : Dorsal SH-25
Les deux joueurs de vièle encadrent une sorte de tabernacle. Ils sont vêtus de robes et jouent de manière symétrique, l'un ayant sont archet dans la main droite et l'autre dans la main gauche.
Scène religieuse/cléricale
Personnage(s): Duo
Joueur d'instrument jouant d'une vièle. Détail
  • Nom : Joueur d'instrument
  • Type : humain
  • Sexe : de sexe masculin.
  • Habillement : costumé.
Joueur d'instrument jouant d'une vièle. Détail
  • Nom : Joueur d'instrument
  • Type : humain
Organologie: Toutes les vièles sont identiques à deux ou trois cordes. Cordiers très particuliers. Ouïes en forme d'étriers. Il s’agit d’un type de vièle très populaire en Bohême, en Suisse, en Allemagne du sud, surtout au XIVe siècle. Elle apparait pour la première fois en XIIIe siècle, dans un manuscrit tchèque Mater Verborum. Cet instrument a été utilisé jusqu’au début du XXe siècle, par les Serbes Luzyccy, une minorité linguistique habitant dans l’Allemagne du sud (Paulina Ceremużyńska).
vièle Détail

Instrument monodique

Famille des cordophones de type cordophones (cordes frottées type vièle)
Index Sachs-Hornbostel : 321

Iconologie: Peut-être il s’agit de montrer l’adoration du Christ présent au Saint Sacrement. Erfurt a été un important centre de la théologie dans le XIIIe et XIVe siècles (Paulina Ceremużyńska).
Référence(s): Ancien numéro de la fiche : 8865 • BLOCK Elaine, « Misericords in the Rhineland : Images of medieval life » in The Profane Arts of the Middle Ages, Lakewood (Ohio), 1996. • BUSCH Rudolf, Deutsches Chorgestühl in sechs Jahrunderten, Hildesheim, 1928. • CLEMEN Paul, Die Kunstdenkmäler des Kreises Rees, Düsseldorf, Die Kunstdenkmäler der Rheinprovinz, 1892. • FRIEDRICH Verena, Das Chorgestül des Domkirsche Beata Mariae Virginis zu Erfurt, Passau, Kunstverlag Peda, 2001. • LOOSE Walter, Die Chorgestühle des Mittelalters, Heidelberg, 1931. • NEUGASS Fritz, Mittelalterliches Chorgestühl in Deutschland, Strassburg, 1927.
Scène(s) associée(s): Série de musiciens par paire encadrant un tabernacle en alternance avec des anges ou des lions. Les musiciens sont aptères contrairement aux autres personnages de la série. 1)Ms Mater Varborum, XIII s. Manuscript tchèque. La première représentation connue d’un persoannge jouant la vièle à l’horizontale. 2)Ms la Bible de Velislav, Ms tchèque, v. 1340, Myriam et des femmes israélites chantant et dansant après avoir traversé la mer rouge. La vièle horizontale avec une structure très bien representée : on voit la corde pour tendre la vièle et le bouton pour attacher la corde. 3)Ms Passionale de la Princesse Kunhuta (Kunegunde), v. 1312, des anges jouant des instruments. Une vièle horizontale typique. 4)Codex Manesse, 1305-1340, plusieurs représentations, souvent dans le contexte de danse. 5)Analogie pour la rote de la vierge qui n’est pas le roi David : Ms Bible de Olomuniec, ms tchèque, v. 1417 Informations communiquées par Paulina Ceremużyńska.

Analogies

photo de la fiche n°762
photo de la fiche n°763
photo de la fiche n°764
photo de la fiche n°765
photo de la fiche n°559
photo de la fiche n°562